Equateur

Equateur

Prêts pour un trip dans la jungle ?

Par junajen
Prêts pour un trip dans la jungle ?

Junajen sont parties faire un trip en Amérique du Sud. Avant le Pérou, la Bolivie et l'Argentine, nos Trippers ont eu une première approche du continent via l'Equateur. Elles nous font partager leurs nombreuses avantures et notamment une étape dans la jungle de toute beauté. A vous de juger !

Mardi : [...] Bref, mur de vagues, sceaux d´eau dans la face, grosses montées d'adrénaline et petites frayeurs pour un kif énorme… On finit fatiguées mais rassasiées de cette session de rafting! Puis direction la jungle où nous arrivons sur les coups de 16h.

L´endroit est magnifique: des maisons sur pilotis faites de bambous et de feuilles de Yuca coincées entre une rivière et une petit ruisseau. L´ensemble est certes très sommaire (dortoirs avec lits superposés en bois, douches collectives à l'exterieur ouvertes et sans eau chaude, moustiquaires trouées…) mais nous ne sommes pas là pour le confort… Nous dechantons rapidement. En effet, à peine arrivées, nous sommes conduits à un village Quechua (tout aussi authentique que les tentes des bords de Seine…) où la seule cabane traditionnelle n´est autre que la boutique de souvenirs, c'est là que commence et s'arrête la visite!

[...] Nous repartons un peu blasées, avec un groupe de 4 Américains dans lequel nous nous somes greffées, et qui est loin d'être supra fun. Peu avant le camp, le guide et nous deux bifurquons direction “la vraie jungle” pour une ballade de deux heures jusqu'à la cascade Real Vida.

Au fur et à mesure de notre progression nous tombons sous le charme de cette nature hostile de part ses sols marécageux et sa végétation dense. L´arrivée à la cascade en sera l´apothéose, une chute d´eau de 20 mètres se jetant dans une petite lagune…. Il ne nous en faut pas plus pour nous mettre à l'eau! Un de ces petits moments de bonheur.

Sur le chemin du retour, Leoñ, notre guide, au premier abord assez froid et pas très fun, se deride enfin quand Nat, se prenant pour Jane au bout d´une liane géante, se vautre de son plein dans la boue, face contre terre! Nous en rigolons encore… A table, nous retrouvons notre “Fun Team” pour manger des spaghettis bolognaise (plat typique….hahaha). Nous entendons les mouches volées…

Malgré le feu de bois géré par notre guide pour briser la glace, l'ambiance ne decolle pas, nous nous éclipsons alors dans les hamacs pour écouter les bruits de la jungle. L´orage gronde et la pluie commence à tomber.

Mercredi : Après une nuit agitée entre les coups de tonerre, la pluie diluvienne et le bruit de la rivière, une grosse surprise nous attend au saut du lit: l´eau est montée jusqu´au niveau de la berge… 50cm de plus et nous aurions eues les pieds dans l´eau! Et la terre étant imbibée, notre excursión de la journée risque d´être un peu galère.

Après un petit dej´ bien complet, nous nous retrouvons dans la jungle et la boue, pour une découverte plus approfondie de notre environnement. Un enseignement certes basique des vertues thérapeutiques de certaines plantes, de la comestibilité d'autres (une feuille logeant des fourmies que Nat semble beaucoup apprécier… au gout!), d´encre naturelle sécrétée par la sève d'un arbre (espèce de henné avec lequel nous nous ferons des tatouages), des variétées d´oiseaux, des bienfaits de l´argile, des termitières (très bon antimoustique!), des papillons géants et de couleurs éclatantes et pour finir l´attaque du frelon tueur! D'ailleurs, au vu des piqures sur notre guide, nous nous disont que nous avons echappé à de sacrées complications!

Les deux points forts de cette balade c´est de voir la brume se lever au dessus de l´Amazonie avec en paysage de fond la chaine des volcans, et l´arrivée à la cascade, accessible après une marche dans l´eau entre deux murs de roches (digne d´un Indiana Jones).

Après un après-midi farniente forcé dans les hamacs, à confectionner des couronnes de feuilles tressées, nous repartons vers 17h pour une petite promenade sans le reste du groupe, pour aller voir une fabrique de canne à sucre artisanale. Le proprio n'étant pas là, la visite est ecourtée et ne sera pas reconduite ulterieurement. Leoñ nous ammene alors faire un petit tour au Mirador qui domine l´Amazonie: couché de soleil, vue splendide…. Grosse claque!

Un dernier tour de liane (et une belle gamelle de Leoñ) et nous rentrons avec la nuit, accompagnées par les bruits de la jungle… c'est trippant, surtout sans lumière!

Le camp est vide quand nous arrivons, nous ne sommes plus que tous les trois. Leoñ nous cuisine un menu sur le pouce, et nous ne trainons pas trop.

Jeudi : Ce matin, le niveau de la rivière est redescendu, ce qui va nous permettre de faire une balade agréable en pirogue. L'embarcation creusée dans un tronc d´arbre parait moins stable qu'elle ne l'est réellement. Les 20 petites minutes de navigation nous mettent les sens en eveil, nous flottons telle une feuille au fil de l´eau.

Retour au camp en taxi où nous rassemblons nos affaires pour notre seconde activité du jour: la visite d´un refuge de singes, près de Puyo. Leoñ nous gère une place à l'arrière d'un pick-up pour sortir de l'Amazonie, puis intercepte un taxi sur la Panaméricaine pour rejoindre le refuge “Los monos”. Ce dernier a été fondé il y a 3 ans par un suisse passionné qui nous explique que la trentaine de singes receuillis ici sont tous orphelins, soit de parents tués pour étre mangés ou abandonnés par leurs propriétaires.

Dès notre entrée, les singes nous sautent dessus, nous épouillent la tête, tentent de nous faire les poches…les petits cappucins sont les plus attachants! Nous pourrions y rester des heures, mais notre taxi nous attend. Retour en bus depuis Puyo. Notre dernière journée jungle s´achève, il est 12h30. De quoi nous énerver un tantinet soit peu, sachant le prix depensé et les prestations non respectées. Nous decidons alors de raler un peu (c'est tellement français!), mais nous sommes achevées par ce qui nous attend devant la devanture de la boutique: “fermeture administrative par décret”.

Nous recupèrons nos sacs, Nous n'arrivons plus à parler… et decidons de quitter Baños sur le champ. Dommage de quitter cette ville comme ça, nous avions tellement de bons souvenirs. Voyage en bus très silencieux jusqu´à Riobamba. Les paysages magnifiques et le volcan Chimbozaro, complètement dégagé et d'une prestance hallucinante, nous dérident peu à peu...

Junajen ont continué leur trip en Equateur en découvrant Riobamba, les ruines d'Ingapirca, Cuenca, Vilcabamba avant de prendre la direction du Pérou.

Commentez cet article

Carte du pays

Drapeau

Equateur

Mises à jour des trippers










































































Equateur

J'ai également visité ce pays

Photos : Equateur

ENTREZ dans la communauté Tripper Tips EN 3 ÉTAPES !